Suite à la réforme de la formation professionnelle, « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », des évolutions sont à prévoir pour le début d’année 2019.

Pour synthétiser, voici les éléments qui sont à retenir :

  • Les droits DIF (Droit Individuel à la Formation) acquis au 31 décembre 2014 ont été convertis en droits CPF (Compte Personnel de Formation) par leur inscription sur votre compte CPF. Ces droits sont mobilisables jusqu’au 31/12/2020 et seront supprimés le 1er janvier 2021.

Pour rappel, si cela n’est pas déjà fait, il est donc conseillé de créer son Compte Personnel de Formation en se rendant sur le site internet suivant : https://www.moncompteactivite.gouv.fr ; puis d’y créditer ses heures acquises au titre du DIF en se référant à l’attestation d’heures de DIF qui a été remise avec son bulletin de salaire du mois de janvier 2015.

Il est fortement conseillé de créer son compte avant le 31/12/2018, faute de quoi, la prise en compte des droits acquis au titre du DIF ne sera pas garantie.

  • Au 1er janvier 2019, les heures de CPF seront converties en euros sur son compte. Dès lors, on ne disposera plus d’un nombre d’heures mais d’un montant permettant de régler ses dépenses de formation. La monétisation se fera à hauteur de 500 € par an, plafonnés à 5000 € acquis sur 10 ans.
  • La loi prévoit également un élargissement des actions éligibles au CPF. En complément de l’accès au dispositif via son compte formation sur internet, une application CPF sur Smartphone sera également accessible à compter du second semestre 2019. L’accès à son compte permet de consulter la liste des formations éligibles à ce type de financement et de pouvoir mobiliser son CPF. Le dispositif sera alors accessible en ligne sans intermédiation, et géré par la caisse des dépôts et consignations.
  • Le CIF (Congé Individuel de Formation) sera supprimé au 1er janvier 2019 et remplacé par le dispositif du « CPF de transition », dont les modalités de mise en œuvre restent à préciser par décret.